Faik Konitza

Bibliographie

Liens

Le dévoilement de la Porteuse d’eau commémore les victimes du tremblement de terre en Albanie

La statue de la Porteuse d'eau - l'emblème de la commune de Saint-Gilles - a revêtu une tenue colorée albanaise à la veille de la fête nationale du pays, le 28 novembre. Le costume albanais a été offert par l'association culturelle Konitza. Contrairement à son célèbre « fiancé », le Manneken Pis, la Porteuse d’eau n’avait jamais porté de costume national auparavant.
La cérémonie d'inauguration à la Maison Communale, où se trouve aujourd'hui la statue originale, a été organisée il y a quelques mois, quand personne n'aurait pu imaginer qu'il y aurait un tremblement de terre dévastateur moins de 48 heures plus tôt sur la ville côtière albanaise de Durrës et ses environs, faisant 51 morts et des centaines de blessés et de sans-abris.
Donc, pour la centaine de membres de la communauté albanaise et les autres amis assistant à la cérémonie, l’occasion était moins "à la fête", mais plutôt une opportunité d’exprimer la sympathie aux nombreuses victimes du tremblement de terre. Le bourgmestre de Saint-Gilles, Charles Picqué, a invité les participants à tenir une minute de silence. « C’était une occasion de montrer la solidarité avec la population albanaise », a déclaré Thierry Van Campenhout, conseiller municipal de Saint-Gilles, chargé de la cohésion sociale, de l’emploi et de la formation. Les ambassadeurs d'Albanie et du Kosovo étaient invités, mais ont annulé en signe de respect pour les victimes.

« Notre événement a été préparé dans le cadre de la fête nationale albanaise et devait être une très belle surprise pour l'entièreté des Saint-Gillois, y compris la communauté albanaise, mais suite au tremblement de terre du 26 novembre nous avons décidé de le modifier » a déclaré Gentian Metaj, président de l’asbl Konitza. « Les festivités sont devenues une soirée de solidarité dédié aux familles des victimes, à toutes les familles qui ont perdu leurs biens ». 

« Nous avons mis à la disposition des invités tous les numéros de comptes ouverts par le gouvernement albanais et d'autres initiatives associatives bruxelloises, pour pouvoir récolter des dons en faveur des familles en besoin en Albanie. Notre bourgmestre, Monsieur Charles Picqué a souligné le fait que les pensées de tout vont aujourd'hui aux familles qui ont perdu leurs proches et aux familles en difficultés à la suite du tremblement de terre. C'était une des manières à exprimer notre solidarité, notre tristesse et notre soutien à la suite de ce terrible événement ».

Charles Picqué a souligné et salué la diversité culturelle de la population de Saint-Gilles, en espérant que d'autres communautés se joindront pour instaurer une tradition d’habiller la Porteuse d'eau en différents costumes nationaux, tout comme son homologue plus connu près de la Grand Place.  « Quand le Manneken Pis met un costume, il se pare d'une nouvelle identité », a expliqué Thierry Van Campenhout. « Je souhaite qu'il en soit de même pour la Porteuse d'eau. Tout Saint-Gillois qui le souhaite peut offrir un costume avec une identité particulière ».

La statue en bronze du porteur d'eau, créée en 1898 par Julien Dillens, est installée sur l'escalier principal de l'hôtel de ville. La figure qui se trouve au centre du rond-point de la Barrière est une copie, érigée en 1992. Pour Saint-Gilles, la Porteuse est un fier symbole de l'identité de la commune. En 2017, elle portait une réplique d'un costume de berger de la cérémonie d'Ommegang à Bruxelles, mais le chemisier traditionnel albanais, la jupe, le boléro, le tablier et le foulard constituent le premier costume d'un pays différent.

« Il est vrai que la Porteuse d'eau recevrait son premier costume il y a presque trois ans, mais cet événement a été un peu oublié », explique Gentian Metaj. « Je suis persuadé que OUI, un précédent a été créé. J'ai suivi attentivement les réseaux sociaux, la presse et les réactions suivant l'événement et d'autres propositions arrivent déjà à la commune. Cela rapporte beaucoup à la communauté albanaise de Saint-Gilles. Quelque part nous sommes les premiers, les pionniers de la concrétisation de l'idée de la commune. La participation du bourgmestre et de quasi tous les échevins, la présence de plusieurs partenaires locaux, l'attention porté par la presse locale et régionale à notre événement, la présence des échevins d'origine albanaise donne un poids incroyable à cette initiative. Il est évident que pour Konitza cela revient à une crédibilité supplémentaire et renforcement de sa place vis-à-vis des autorités communales et régionales au moins. Bien sûr que Konitza renforce sa notoriété vis-à-vis de la communauté albanaise, de ses sympathisants et ses membres ».  

Plus de photos

----------------------------
 

Agenda

L'association en images

54524399_2439933186031575_1578234347650023424_o.jpg

Archives